Marco Maggiorotto

Après des études d’économie et de marketing entre la France et l’Italie Marco Maggiorotto a déroulé toute sa carrière dans le marketing international. Pendant 20 ans, que ce soit en France, en Italie, en Inde ou au Kazakhstan, il a travaillé pour de grands groupes comme L’Oréal, Danone ou Unilever. Curieux, passionné, ce père de deux enfants qui a sillonné le monde s’est toujours intéressé au sens des produits et des marques pour lesquels il travaillait, à leurs impacts dans la société.  Aujourd’hui, à 45 ans, il a choisi de mettre à profit toute cette expérience en développant son propre business conseil pour ouvrir à de plus petites entités les opportunités d’un marketing simple mais pas simpliste, gardien de la clarté narrative et archétypale de la marque. Un changement de cap qui lui a valu de se repositionner et d’aborder son environnement professionnel de manière radicalement différente. Retour sur un nouveau départ…

Pourquoi avez-vous décidé de vous impliquer dans PWN Paris et plus particulièrement dans le comité mixité ?

J’avais besoin de me confronter au regard des autres, de trouver d’autres inspirations. Pour envisager mon changement de direction professionnelle, j’ai très vite réalisé qu’il me fallait penser « out of the box ». Dans ce genre d’entreprise, qui demande une certaine introspection et du temps, il m’est également vite apparu que l’on me demandait de justifier mes nouveaux choix, ces raisons qui m’avaient poussées à sortir d’un chemin tout tracé et confortable.  Grâce à ma femme Aude, je suis  entré en contact avec le réseau de PWN Paris où j’y ai découvert le mentoring inclusive.  Ce travail que j’effectue aux côtés de Sophie Mauriac, que je tiens ici à saluer et remercier, m’a justement permis d’aller au-delà de mon simple repositionnement professionnel. Avec cette vision féminine, je me suis confronté, entre autres, aux questions épineuses du congé maternité et du plafond de verre.  Tous ces événements inhérents à la carrière des femmes m’ont fortement inspirés, certainement parce qu’ils me renvoient d’une certaine façon à mon propre cheminement. J’ai donc décidé de m’investir dans le comité Mixité pour continuer cette réflexion et apporter ma contribution. C’est aussi pour travailler sur les clichés qui mettent à mal l’égalité femmes-hommes, notamment dans le milieu professionnel.  

Justement, pourquoi l’équilibre femmes-hommes dans le monde des affaires est-elle si importante selon vous ?

Elle est importante car elle permet finalement d’envisager les deux facettes d’une même pièce. C’est aussi évident que cela et celui ou celle qui ne l’admet pas, se perd et avec lui ou elle son entreprise. Plus les femmes sont présentes, et à tous les niveaux de hiérarchie, meilleurs sont les résultats. Les chiffres parlent d’eux-mêmes mais nous commençons juste à l’assimiler. Rechercher cet équilibre, c’est leur permettre d’accéder aux postes qu’elles méritent, aux métiers qu’elles souhaitent exercer. Rechercher cet équilibre, c’est également permettre aux hommes de retrouver un positionnement plus apaisé, de les sortir de l’image du dominateur qui leur colle à la peau et qui, pour la plupart d’entre eux n’est ni méritée, ni certainement recherchée. Enfin, rechercher cet équilibre, c’est décider prochainement, je l’espère, de mettre en place des solutions justes en repensant, par exemple, l’actuel congé paternité, trop court qui crée un déséquilibre dans les carrières finissant par être préjudiciable aussi bien aux femmes et aux hommes. 

Avez-vous un message à transmettre à nos membres et à notre communauté ? 

Soyons toutes et tous courageux et continuons ensemble de déranger ! L’égalité femmes-hommes est un des débats fondamentaux de nos sociétés pour atteindre le progrès. Nous avons besoin de toutes les volontés.

 
Marco Maggiorotto
https://www.linkedin.com/in/globalmarketingmaggiorotto/
 
Interview réalisée par :
Donatienne Brillant, Communications Team PWN Paris, spécialiste affaires publiques et communication

We use cookies to ensure you get the best experience on our website. Find out more here.

I accept cookies from this site